IMG_2497

C'est un sac H36xL31 formé d'une pièce de lin pliée en 2. La pièce est bordée d'un biais en Toile de Jouy rouge. Pour info, le biais est composé de rubans de Toile collés grâcé à du voile thermocollant : avec la chaleur du fer, il fond dans le tissu et d'une part, il colle les deux parties de tissu et d'autre part, il rigidifie le tissu une fois qu'il est sec. En plus, cela évite une couture en plus ...

IMG_2494

Le voile thermocollant se présente sous forme de ruban. On en met une longueur égale au tissu sur la bande en le positionnant au milieu et on replie le bord haut et le bord bas du tissu par-dessus le voile. Il ne faut pas que les bords du tissu se rejoignent, le mieux est de laisser 1 mm ou 2. Sur la photo, le tout est maintenu sur ma table à repasser avec la pattemouille en dessous que l'on rabattera au-dessus au moment de passer le fer. La pattemouille en dessous permet d'absorber la matière de thermocollant qui "déborderait" puisque cette table est utilisée pour ma centrale vapeur, d'ailleurs, je n'utilise pas ma centrale pour "thermocoller" les tissus, cela encrasserait la semelle.

IMG_2500

L'image est une fée, parce que Mademoiselle C. aime bien les fées ! J'ai trouvé la phrase d'illustration sur Internet et je trouve que cela lui va bien ! L'image est un peu bidouillée pour rentrer dans les couleurs du sac mais ne serais-je pas moi-même si je ne bidouillais pas quelque peu tout ce que je trouve ? N'est-ce pas Madame G. ?

L'image est également thermocollée. En fait c'est un transfert sur tissu clair : on l'imprime en image inversée sur une imprimante jet d'encre, on laisse sécher (quand même !), normalement, on découpe autour du motif (s'il n'est pas tarabiscoté), on applique sur le tissu et on passe le fer dessus. Quand les motifs changent de couleur, c'est bon ! Bon, ça, c'est la théorie, en pratique, c'est plus subtile : il faut sans cesse faire glisser le fer pour ne pas que le papier brûle car il risque de brûler le transfert et après c'est moche !

Il ne me reste plus qu'à présenter le sac de Monsieur J.

A tout de suite !